Partagez | .
 

 Reality is wrong. Dreams are for real. - Christy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GIBBOUS



« Si faire était aussi aisé que savoir ce qu'il est bon de faire, les chapelles seraient des églises, et les chaumières des pauvres gens des palais de princes. »

☾ RÉINCARNATION : William Shakespeare [1564 - 1616]
☾ OCCUPATION : chirurgien urgentiste
☽ AVATAR : Tom Hiddleston
☽ CRÉDITS : Tag
☽ MESSAGES : 278
☽ INCARNATION : 22/07/2014
☽ ÉTOILES : 348
MessageSujet: Reality is wrong. Dreams are for real. - Christy   Dim 27 Juil - 11:52

Reality is wrong. Dreams are for real.
with Christy
« Tu es de garde ce soir ? » Peter releva (☾) la tête pour abandonner la contemplation d'une très intéressante fiche médicale. En face de lui, une de ses collègues avec qui il s'entendait bien. Du point de vue de la femme, les sentiments semblaient être plus développés, mais Peter n'était pas de ceux qui touchaient à tout sans prendre en compte les à-côtés. Elle était bien gentille cette Pénélope, toujours polie, charmante, un peu solitaire, de quoi faire pâlir beaucoup d'homme, mais pas lui. Le médecin était devenu au fil du temps, quelqu'un de particulièrement méfiant et étrangement désintéressé, comme si une partie de lui le commander de fuir toute relation. C'était assez étrange, mais il avait parfois l'impression de ne pas être le seul à décider de ses choix. « Pas ce soir » Finit-il par dire en rangeant le dossier à sa place. La mine déçue qu'afficha sa collègue le rassura. Au moins, elle ne lui demanderait pas d'aller boire ou manger à la fin de la journée et c'était très bien comme ça.

« Tu devrais aller te reposer, tu as une mine affreuse » Malgré les réticences qu'il pouvait avoir à parler de sa vie privée, il ne pouvait pas nier que la belle Pénélope remarquait beaucoup de choses et en particulier son manque d'heure de sommeil qui arrivait parfois quand ses rêves se lançaient des défis pour faire de sa vie une sorte d'enfer qu'il se prenait parfois à apprécier. La fatigue n'était pas due à ses heures de nuit, il y était habitué depuis le temps, il avait pris le rythme. Non, elle venait de quelque chose de plus étrange et de plus inexpliqué. Parfois, ses rêves l'entraînaient dans un monde étrange, ancien ou la vie semblait s'être comme arrêtée. Plus le temps passait et plus il regrettait de se réveiller. Peter cherchait à comprendre le but de tout ça. Pour lui, les rêves ont toujours un sens, encore faut-il réussir à le découvrir et ça, ce n'est jamais facile, mais aussi et surtout à s'en souvenir. Sauf qu'à ce niveau-là pour Peter c'est assez compliqué. Il se souvient uniquement des émotions : tristesse, passion, amour, envie folle de poser des mots sur le papier, mais ça en reste-là , c'est juste complètement flou et ça à tout simplement le don de l'énerver. « ça sera difficile ce soir, mais je vais essayer » C'est avec un sourire au bord des lèvres que Peter abandonna sa collègue pour partir en direction d'une patiente qui attendait son opération prochaine. Dans ce genre de situation, il excellait dans son métier et se montrait tout particulièrement doué pour saisir les craintes de ses patients et y faire face avec son calme naturel, de quoi réconforter les gens avant de passer sur la table.  Il aimait son métier , même si parfois il avait l'impression de s'être complètement trompé de voie. Écrire lui aurait sûrement permis de mieux s'évanouir, mais vivre de l'écriture a toujours sonné pour lui comme un véritable enfer, alors au choix, ce n'est pas si mal. Il gagne bien sa vie et quand le temps le lui permet, il peut toujours coucher les mots sur papier.

C'est avec plaisir qu'il regagne la maison familiale quelques heures après être enfin sorti de l'hôpital. Il a déménagé dans cette petite ville anglaise alors qu'il n'était qu'un bébé. Sa mère a fait ce choix pour changer de vie, besoin d'oublier son passé et de recommencer une nouvelle vie ailleurs. Après des années à travailler loin d'ici, il est heureux de pouvoir retrouver cette ambiance qui lui avait sérieusement manqué et en particulier les soirées jeux qui sont au fil du temps devenues une vraie institution.

Attablés devant, la table, un crayon à la main, Peter se lança dans une œuvre très réaliste de Dark Vador, ou peut-être s'agissait-il plus d'une tentative d'œuvre d'art. Penché sur sa feuille sa main tentait de dessiner les traits du méchant dans Star Wars, personne connue et reconnue qui n'est pas si facile que ça à faire deviner quand on est une véritable quiche en dessin. Heureusement pour lui, le grand brun n'était pas seule et il pouvait compter sur sa petite sœur de cœur pour le tirer de ce mauvais pas. A force de jouer tous les deux, ils étaient devenus une team d'enfer au grand damne de se mère et de la grand-mère de Christy qui tentaient désespérément de mettre fin à leur omnipotence. « Dark Vador » s'écria la jolie blonde tandis que Peter se redressa avant de taper dans la main de la jeune femme. « Yé !! » Une fois de plus, ils venaient de réussir à écraser les deux femmes qui se trouvaient en face d'eux. Un jour ou l'autre, ils allaient devoir penser à les faire gagner pour ne pas qu'elles arrêtent de vouloir jouer. Désabusées, les deux femmes se levèrent pour laisser la jeunesse profitait de leur énième victoire.

Amusé, Peter se laissa aller contre son siège avant de poser son regard sur Chrtisty. « Je me demande comment tu as fait pour trouver Dark Vador » C'est vrai qu'en regardant un peu mieux son dessin, il se demandait par quel miracle, elle avait réussi à comprendre de qui il s'agissait. « Tu veux que j'aille te chercher un truc à boire ?  Je meurs de soif. » Il était aussi fatigué et un petit coup de caféine ne lui ferait pas de mal pour continuer la soirée sans s'endormir sur la table.
.

(c) sweet.lips

_________________