Partagez | .
 

 Max - Somewhere Only We Know

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CRESCENT

☾ RÉINCARNATION : Wolfgang Amadeus Mozart (27 janvier 1756 Salzbourg-5 décembre 1791 (à 35 ans) Vienne)
☾ OCCUPATION : Etudiant en artistique - option photographie
☽ AVATAR : Gaspard Ulliel
☽ CRÉDITS : Mine
☽ MESSAGES : 29
☽ INCARNATION : 11/08/2014
☽ ÉTOILES : 33
MessageSujet: Max - Somewhere Only We Know   Mer 13 Aoû - 11:48

Maximilien Dawkins
NOM DE FAMILLE ☾ Dawkins PRÉNOM(S) ☾ Maximilien ÂGE ☾ Vingt-deux ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☾ 13 novembre 1992 à Tewkesbury NATIONALITÉ ET ORIGINES ☾ Nationalité anglaise, origine française par ses grands-parents maternels. ORIENTATION SEXUELLE ☾ Bisexuel même si certains le diraient plutôt homosexuel refoulé.  STATUT CIVIL ☾ Célibataire, toujours. OCCUPATION ☾ Etudiant en artistique, option photographie rajoutée dans le cursus CROYANCES RELIGIEUSES ☾ Complètement athée, personne ne réussira à lui faire croire qu’un Dieu existe. OPINION POLITIQUE ☾ Plutôt Peace and Love et peu engagé, en retrait en politique comme dans la vie de tous les jours. CASIER JUDICIAIRE ☾ Tout blanc. Il a peut-être été interpellé pour ivresse sur la voie publique mais en un sourire tout était réglé. Maintenant il prend soin de ne rien boire du tout (parce qu’en deux verres il est cuit cuit) ou de s’enivrer à l’extérieur de la ville, dans des soirées organisées par les gus de sa section qui sont plutôt réputées… quand il le veut ou quand on l’y force un peu. ‘Tu verras c’est trop bien et puis, si ça peut te rassurer je bannirais quiconque s’approchera de toi une bouteille à la main… HUM !’  GROUPE ☾ Crescent
TEMPS MODERNES
Timide même s’il fait des efforts et c’est un peu plus difficile à chaque fois ☾ précis en dessin ☾ bordélique dans la vie de tous les jours ☾ aime les vieilles choses inutiles ☾ laxiste ☾ brouillon ☾ gentil ☾ pas envahissant ☾ jaloux de la spontanéité des autres ☾ ne supporte plus la vue d’un piano depuis peu ☾ baragouine le français ☾ a toujours du matériel à dessin dans la sacoche en bandoulière dont il ne se sépare pratiquement jamais ☾ Insomniaque ☾ fait des chutes en tout genres : la pierre plus haute que les autres dans cette stupide rue en pavés, elle est pour lui ☾ aime cuisiner mais à petite dose même si on lui dit qu’il est plutôt doué ☾ fan de sucreries ☾ mauvais perdant ☾ joueur ☾ préfère la compagnie des animaux à celle de ses semblables ☾ naïf ☾ grognon quand on lui force la main pour quoique ce soit ☾ déteste les hôpitaux ☾ cancre en théorie ☾ beaucoup plus souvent irrité qu'avant
Aujourd’hui, encore, il est arrivé en retard. Il se traite d’insomniaque parce que lorsqu’il dort : c’est reparti pour un tour. Avant, cela ne lui faisait rien. Rien du tout. Il dormait deux heures et cela lui suffisait. Mais depuis qu’il est entré par malheur dans ce magasin de musique en début d’année juste pour s’intéresser à … à ce qu’il se passe le plus souvent dans sa tête, il dort et ce phénomène étrange se produit de plus en plus souvent. Depuis, s’il n’était supposé ne dormir que deux heures par nuit, il en dort huit. Il dort. Véritablement. Longtemps. Depuis le début de l’année il voit ces rêves, arrive en retard et se plante en dessin et cela l’énerve. La première fois qu’il s’est lamentablement foiré dans la grande salle il n’a rien dit. Il y a juste eu cet air d’incompréhension lorsque cette voix d’adulte-enfant a beuglé de mécontentement dans sa tête. Il était stupide, avait trois fois moins son intelligence, ne savait rien faire d’autre que dessiner alors que Monsieur était un génie. La deuxième fois, il est tout simplement parti. D’ordinaire plutôt timide, avouez que c’est plutôt perturbant d’avoir quelqu’un dans sa tête, apparu d’il ne savait où. Quelqu’un qu’il détestait déjà gamin à force de l’avoir écouté dans le vieux trente-trois tours de ses parents. Quelqu’un dont il ne sait plus se débarrasser même si, depuis qu’il s’y est intéressé, ce dernier le laisse un peu tranquille. Peu reluisante la fin de vie du Mozart. Il a l’impression de tenir des discours qui n’ont aucun sens dans sa tête et parfois, cela se voit qu’il est complètement ailleurs. Et lorsque cet italien est venu s’asseoir sur sa table la semaine dernière, il n’a pas réagi alors qu’il l’aurait prudemment observé avant de se lever pour s’enfuir… pardon, sortir calmement du bistrot. Et tandis qu’il le regardait intérieurement apeuré, son regard s’était fait joueur pour lui demander avec un sourire s’il était musicien. ‘C’est lui, c’est Salieri.’ Dans sa tête, on applaudissait : il pouvait presque l’entendre chantonner l’air d’un de ses opéras. Par Merlin, non. Trop. Trop. Il ne pouvait pas le gérer, se gérer. Pourquoi lui ? Pourquoi lui et pas un autre ? Lui tout ce qu’il voulait c’était qu’on le laisse tranquille. Il aimait sa petite vie dans cette petite ville sans problème à ne se soucier que de savoir s’il allait continuer sa carrière de dessinateur dans la bande dessinée, choisir un cursus supplémentaire dans l’architecture ou la décoration d’intérieur. Il n’avait pas compté sur ce gosse ‘C’est toi le gosse inculte dans l’Histoire’ qui chamboulait tout dans sa tête et dans sa vie. « Mozart je t’emmerde. Toi et ton connard d’italien. » Il avait oublié qu'il n'était pas tout seul. Ils le regardaient bizarrement. Un peu choqués peut-être parce qu'il avait insulté le maître du classique, qu'il avait sous entendu qu'il y avait peut-être autre chose que de la rivalité entre les deux célèbres musiciens. Qu'en savait-il ? Il ne voulait pas savoir. Il voulait fermer les yeux, faire l'autruche et vivre sa vie comme il l'entendait sans se soucier de l'autre. De l'autre qui prenait de plus en plus de place pour son plus grand malheur.
TEMPS PASSÉS
Petit génie de la musique ☾ Homme-enfant ☾ Capricieux ☾ Intelligent ☾ Intriguant ☾ Frivole ☾ Dépensier ☾ Déterminé ☾ Santé fragile ☾ Rigoureux dans son travail ☾ Insouciant ☾ Instable car n'a pas conscience des répercussions pour ce qu'il dit/fait ☾ Voyageur ☾ Innovateur ☾ admire Bach et Haendel ☾ Excellente mémoire/mémoire photographique (eidétique) ☾ Tombe amoureux facilement ☾ N'apprécie guère d'autorité autre que la sienne

Il allait les subjuguer. Chaque note s’écrivait à une allure folle sur le parchemin. Il ne pouvait s’arrêter, il en était incapable. Il était tombé amoureux oh oui, il était tombé amoureux un nombre incalculable de fois mais rien n’avait pu effacer son amour pour la musique. Il en oubliait les conventions, sa vie de famille était reléguée au second plan. Plus rien n’avait d’importance tant qu’il n’aurait pas terminé. Il pouvait ne pas dormir, devenait irritable lorsqu’on lui imposait de prendre une pause. Il n’avait pas besoin de pause. Tout était dans sa boite crânienne. Imprimé. Les notes dansaient dans sa tête le narguant pour un travail non fini. Il devait terminer quoiqu’il en coute. Les pauses étaient des festins, des fêtes tout en démesure dans lesquelles il s’inspirait, se moquait de la vie des bourgeois qui préféraient une musique plus stable, à leur image, souvent ennuyeuse. La sienne était trop innovante et parfois trop ouvertement satirique mais il s’en fichait bien. Il était un enfant qui n’avait pas eu d’enfance. Il ne le regrettait pas mais depuis qu’il n’avait plus son père pour lui dicter sa conduite, il se permettait tout. Il avait même fini par épouser Constance, sa femme qu’il négligeait comme sa vie de famille (chose qui aurait ravi son père qui avait détesté ce choix d’épouse). Pourtant, quelque part dans son cœur de gamin insouciant il l’aimait. Mais pas autant. Pas autant que ces notes chères à son cœur. Pas autant que l’opéra, que la musique et les musiciens qui partageaient la même passion tout en étant moins merveilleux que lui. C’était amusant de les voir tenter de l’égaler alors qu’il était plus jeune. Et Wolfgang riait, riait tout en s’enivrant, goûtant les plaisirs de la vie sans compter, sans se douter qu’un jour, tout se retournerait contre lui, que les gens se lasseraient de son instabilité pour quelque chose de plus simple, de plus dans les normes. De plus …. De plus Salieri. L’autrichien pouffa une fois de plus. De plus Salieri. Quelle idée saugrenue. Il l’appréciait mais Salieri était bien trop … Salieri pour Mozart. Il était né trop tôt. Trop tôt pour les convenances de son époque mais qui étaient-ils pour l’interdire de jouer, de composer, d’inventer des opéras tout en devinant son public mitigé. Après tout, c’est ce qu’il cherchait. La critique, la reconnaissance, l’admiration. Qu’importe pourvu qu’ils le remarquent, qu’il fasse partie de l’Histoire avant de partir. Partir. Quelle idée sotte. Il était tellement jeune.

NOM DE FAMILLE ☾ Mozart PRÉNOM(S) ☾ Wolfgang,  Amadeus DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☾ 27 janvier 1756 Salzbourg DATE ET LIEU DE DÉCÈS ☾ 5 décembre 1791, Vienne NATIONALITÉ ET ORIGINES ☾ Autrichienne. En plus de l'allemand, Mozart parlait aisément le français, l'italien et avait de bonnes connaissances en latin. ORIENTATION SEXUELLE ☾ Probablement hétérosexuel STATUT CIVIL À SA MORT ☾ Marié ANCIENNE OCCUPATION ☾ Musicien, compositeur, chef d'orchestre,  CROYANCES RELIGIEUSES ☾ d'origine catholique, a rejoint la franc-maçonnerie OPINION POLITIQUE ☾ La politique n'est qu'un prétexte, l'essence même de la musique. Il est contre la bourgeoisie qui ne l'a jamais véritablement accepté. Autrement la politique tout comme la philosophie, la littérature et autres branches ne l'intéressèrent pas outre mesure. L'important était son art. Attiré par les idées innovantes des lumières, il réussit  à se faire accepter de la franc-maçonnerie. CASIER JUDICIAIRE ☾ Pas si vierge car il était ensevelit de dettes. Il n'a cependant pas vécu une vie de miséreux.
PRÉNOM ☾ Marie-Amélie PSEUDO ☾ Em's ÂGE ☾ COMMENT T'ES ARRIVÉ ☾ J'ai malheureusement une mémoire de poisson rouge.  COMMENTAIRES ☾ J'aime, j'aime j'aime. C'est difficile tellement il y a de choix de personnalités à incarner mais quand on y met du sien, on finit par y arriver. Je garderais l'autre pour un DC, surement ! FRÉQUENCE DE CONNEXION☾ Normalement un peu tous les jours. Peut-être un peu moins les deux prochaines semaines parce que je suis en vacance et qu'internet est légèrement capricieux. CODE DU RÈGLEMENT ☾ Code validé par la Lune AVATAR ☾ Gaspard Ulliel CRÉDITS ☾ avatars de AMIANTE.


_________________
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse. When the tears comes stream and down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse?


Dernière édition par Maximilien Dawkins le Dim 17 Aoû - 22:06, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CRESCENT

☾ RÉINCARNATION : Wolfgang Amadeus Mozart (27 janvier 1756 Salzbourg-5 décembre 1791 (à 35 ans) Vienne)
☾ OCCUPATION : Etudiant en artistique - option photographie
☽ AVATAR : Gaspard Ulliel
☽ CRÉDITS : Mine
☽ MESSAGES : 29
☽ INCARNATION : 11/08/2014
☽ ÉTOILES : 33
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Mer 13 Aoû - 11:48


The Lost Art Of Keeping A Secret


Max ne sait plus ce qu'il lui arrive ces derniers temps. Il s'en doute mais préfère fermer les yeux parce que s'il les garde bien ouverts, tout devient beaucoup plus compliqué et un poil terrifiant. Il a du mal à se reconnaitre. Il sait qui il est. Il savait qui il était quelques années plus tôt. Il était Max. Maximilien. Un adolescent, un peu timide mais qui savait ce qu'il voulait faire dans la vie. Il était dessinateur, du moins, aimait se dire qu'il était doué (un peu) et qu'il avait du talent. Après ses études un peu bancales (parce qu'il n'avait rien d'un intellectuel), il s'était inscrit à la fac du coin et n'avait pas arpenté de long en large le tapis du salon familial pour choisir le cursus qu'il allait suivre. C'était clair. Beaucoup plus clair qu'aujourd'hui. A l'époque, il n'avait pas encore d'absence, il ne dessinait pas des têtes de musiciens morts depuis des siècles qu'il n'avait vu qu'en rêve (et là encore, il était temps de se poser des questions. Était-ce des rêves ou était-ce un peu plus compliqué, n'étaient-ils pas un peu trop réels pour n'être que des rêves ?)

Il aurait aimé rester ce petit garnement qui excellait dans l'art du regard du chien battu pour obtenir ce qu'il voulait. il ne pouvait pas avoir de goûter parce qu'il avait passé toute l'après-midi à jouer dans les flaques de boue avec les gamins du coin ? Le regard de cocker revenait, certain d'avoir gain de cause. Naïf. Il était naïf et l'était resté. Il était certain qu'il l'était, l'autre. Celui dont ... non. Il ne pouvait pas le comparer à ce monstre de livres qu'il avait lu adolescent parce qu'il n'en était pas un. Il était juste... omniprésent dans sa tête, dans son esprit, dans ses rêves, sur ses feuilles de dessin, dans des airs qu'il chantonnait sans s'en rendre compte en pleine rue. Il fallait que cela cesse.

Il ne pouvait pas se laisser faire de cette façon. Il était lui. Il n'était PAS Mozart. Il ne voulait pas devenir Mozart. Il ne voulait pas que ce Musicien aux mœurs douteuses prenne possession de lui. Il ne voulait pas devenir pire qu'un légume incapable de contrôler sa vie. Mais il commençait à changer : il le sentait. Il était plus éveillé, plus attentif, plus critique, plus irrité, moins timide, moins passif. Il revenait parfois de soirée sans être certain de savoir ce qu'il s'y était passé. Il préférait ne pas y penser, laisser l'autre lui souffler (parfois) des obscénités d'une voix enfantine pour le faire rougir la seconde d'après en se promettant de s'enfermer à double tour la nuit prochaine.

Ce n'était pas ça, la vie. Quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Le dessin était son issue de secours, la traduction de ce qu'il ne pouvait exprimer à haute voix en coups de crayons. Ses parents se posaient des questions mais son mutisme leur répondait. Il n’avait rien contre eux, ne passait pas sa crise d’adolescence en retard. Il ne pouvait rien leur dire parce qu’ils ne comprendraient pas. Comment pouvaient-ils comprendre là où Max avait échoué ? Et s’ils comprenaient, qu’en feraient-ils ? Maximilien était certain qu’ils accepteraient bien plus volontiers qu’il soit bisexuel que … fou ? Cela ne pouvait pas être ça. Il devait y avoir autre chose. Mozart et lui étaient deux personnes distinctes qui ne se seraient jamais rencontrées s'ils étaient nés à la même époque tout simplement parce qu'ils n'avaient rien en commun. Ils étaient radicalement différents et parfois, Maximilien se demandait ce qu'il se passerait si ce génie inconscient prenait définitivement sa place. L'idée était folle, impensable. Non. Même s'il était plus faible, n'avait pas cette intelligence fatale, il resterait Max. Il s'en faisait la promesse, ici, tout de suite. Il n'allait pas laisser cet enfant d'autrichien mener sa deuxième vie comme il l'entendait alors qu'il avait eu sa chance avec la première.

Mais peut-être perdait-il tout simplement la tête. Peut-être. Peut-être s'imaginait-il toutes ces choses. Lui devenir Mozart ? Que Mozart prenne sa place ? Idée stupide. Idée folle. Il était peut-être complètement fou ou se trouvait sur la première marche de la folie. Qu'en savait-il ? Il n'était pas psychologue et refusait l'idée d'aller en voir un de sa propre initiative. C’était trop cher, trop dingue. Tout finirait par rentrer dans l'ordre. Il en était certain.






Je danse avec les Dieux


Sa santé lui lançait des signes. Il devait ralentir sa course aux notes, sa vie faite d’excès mais Wolfgang n’en tenait pas compte. Il fermait les yeux pour profiter de ce don qui lui avait permis de vivre comme aucun autre n’avait pu le faire en son temps. Il était unique, spécial. Il le croyait, ne cherchait pas à comprendre le monde et les autres parce que tout lui était inéluctablement permis. Il avait mainte fois rendu son père furieux par ses décisions hâtives et sa femme Constance ne comprenait pas son génie. Elle lui en voulait d'être ainsi délaissée, lui reprochait la mort précoce de quatre de leurs enfants. Il avait une famille. Famille. Il en oubliait parfois la définition de ce mot, ne s’en occupait pas. La carrière de musicien avait pris le pas sur sa vie privée et chaque critique lancée par les bourgeois accentuait cet état de fait: il était un père absent. Il mettait sa vie entre parenthèse pour s’occuper de son œuvre, pour mettre à terre ses rivaux et ses derniers réfractaires.

Seulement les voilà qu’ils étaient beaucoup plus nombreux. Il était insouciant, insolent, dépensier, fantasque, innovateur. Trop. Il en faisait trop et son impertinence mélangée à son insolence enfantine rendait furieux ceux qui auraient eu le luxe d’assister à ses représentations. Sans s’en rendre compte, il commençait tout doucement à se mettre sur la paille. Il dansait avec les dieux mais finirait six pieds sous terre sans que personne ne se souvienne de lui. Les bourgeois s’en faisaient chaque jour la promesse, lui préférant Antonio Salieri. Il n'y avait pas que Salieri mais sans savoir pourquoi quelque chose l'agaçait chez cet homme. Wolfgang Amadeus Mozart ne s'était jamais demandé pourquoi ils s'étaient pris si rapidement en grippe. L'italien n'avait rien fait pour irriter l'autrichien dès que l'on prononçait son nom. Ils étaient différents, très différent. L'autre musicien avait cet air trop sombre qui ne lâchait pas son ombre alors que Mozart possédait la lumière. C'était ce contraste qui agaçait tant le musicien. Le contraste et l'idée que les hommes de la haute société préféraient cette musique si sombre à la sienne. Sa musique était belle, hors du temps, joyeuse, galante, savante, irréelle.

Il ne comprenait pas, ne voulait pas comprendre. Ils étaient stupides de vouloir rester dans leurs anciennes compositions. L'avenir résidait dans l'innovation. Ne comprenaient-ils donc pas que leur musique finirait dans l'oubli profond s'ils ne l'amélioraient pas, s'il n'allaient pas de l'avant faisant fit des normes imposées ? Il fallait être extravagant, essuyer la critique, agir comme un garçon capricieux autrement ils n'iraient nulle part. Wolfgang n'avait pas envie d'embrasser le néant. Le néant était pour les autres mais, quelque part, il voulait le leur faire comprendre sans pour autant y parvenir par son caractère difficile et son incapacité à utiliser la pédagogie. Il n'était pas bon professeur même s'il avait eu plusieurs élèves par son passé. La jalousie était bonne, l'adversité permettait d'avancer. Pourquoi Salieri ne le voyait-il pas ? L'italien était désespérant. Toute cette époque était désespérante. Mais il n'était pas en mesure de pouvoir changer les choses. Tout ce qu'il lui restait était la musique et quand bien même elle déplaisait, il n'en n'avait cure. Il dansait, virevoltait, s'amusait tel un gamin insouciant, ne se préoccupait que du présent, niait l'avenir à en faire rager les plus prudents. Il était exceptionnel, avait reçu son don des dieux. S'il pouvait offenser les Hommes sans vergogne, ceci était tout différent. Il se devait de leur rendre hommage et s'y appliquait fortement. Tous les jours. Au détriment de sa santé. Pour le plus grand malheur de ses proches. Tel un égoïste.






_________________
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse. When the tears comes stream and down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse?


Dernière édition par Maximilien Dawkins le Ven 22 Aoû - 11:37, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GIBBOUS



☾ RÉINCARNATION : antonin artaud (1896 - 1948)
☾ OCCUPATION : illustrateur.
☽ AVATAR : ben whishaw.
☽ CRÉDITS : astoria, de moiàmoi.
☽ MESSAGES : 201
☽ INCARNATION : 30/07/2014
☽ ÉTOILES : 368
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Mer 13 Aoû - 16:12

OMG. OMG. cute
T'étais déjà canon en Michael, mais alors Gaspard ET Mozart.  haon tombe omg Je défaille devant tant de perfection. I love you Bienvenue officiellement parmi nous donc, et bonne chance pour ta fiche.   

_________________

Artaud
« émouvant comme une catastrophe. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GIBBOUS



L'É V I S C É R É E


☾ RÉINCARNATION : MARY JANE KELLY (1863 - 1888 )
☾ OCCUPATION : LYCÉENNE
☽ AVATAR : EMILY BROWNING
☽ CRÉDITS : AURELIE & TUMBLR
☽ MESSAGES : 602
☽ INCARNATION : 02/05/2013
☽ ÉTOILES : 658
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Mer 13 Aoû - 17:00

OH NOM DE DIEU !  tombe 
Déjà le pseudo est top, le choix de la réincarnation absolument parfaite, et en plus Gaspard Ulliel quoi.  sexe han haon  
Et puis rien que pour tout ça, il nous faudrait un lien.  hihi   
Spoiler:
 

Bienvenue à Tewkesbury en tout cas, si tu as des questions, n'hésite pas.  haon  

_________________
❝ I should go now quietly, for my bones have found a place to lie down and sleep, where all my
layers can become reeds. All my limbs can become trees. What at mess I leave to follow.  ❞

Daughter, Smother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://who-are-you.forumactif.org/t44-melancholia
CRESCENT

☾ RÉINCARNATION : Wolfgang Amadeus Mozart (27 janvier 1756 Salzbourg-5 décembre 1791 (à 35 ans) Vienne)
☾ OCCUPATION : Etudiant en artistique - option photographie
☽ AVATAR : Gaspard Ulliel
☽ CRÉDITS : Mine
☽ MESSAGES : 29
☽ INCARNATION : 11/08/2014
☽ ÉTOILES : 33
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Jeu 14 Aoû - 13:52

Mercii à tous les deux  **

Alexandre: Mwarf, y'a pas que moi qui soit canon dans les environs tu sais *fait des bisous à Ben avant de se faire jeter* J'avais pas vraiment d'idée pour les avatar en fait. Puis en voyant la tête de Sir Mozart surtout de profil, j'me suis dit que Gaspard était parfait pour le rôle   Je suis un véritable escargot rpgique MAIS j'espère que je serais à la hauteur. J'dois connaitre de Mozart que le quart de ses œuvres et quand à son caractère et bien et bien, les historiens sont nos amis J'ai un peu la trouille en fait

Cassandre:  haon haon J'ai pas beaucoup vu les films dans lesquels Gaspard a joué mais il faut que je rectifie tout ça ** Mais je valide pour un lien, bien sur    Le quatrième donnerait le tournis à Mozart et ferait rougir Max, c'est tellement beau *ricane et file continuer sa fichette*

_________________
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse. When the tears comes stream and down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GIBBOUS



L'É V I S C É R É E


☾ RÉINCARNATION : MARY JANE KELLY (1863 - 1888 )
☾ OCCUPATION : LYCÉENNE
☽ AVATAR : EMILY BROWNING
☽ CRÉDITS : AURELIE & TUMBLR
☽ MESSAGES : 602
☽ INCARNATION : 02/05/2013
☽ ÉTOILES : 658
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Dim 17 Aoû - 18:57

Avant que la Lune passe te voir un peu plus tard dans la soirée, je suis venue t'avertir que ce n'est pas le bon code de règlement mon agneau.  haon  

_________________
❝ I should go now quietly, for my bones have found a place to lie down and sleep, where all my
layers can become reeds. All my limbs can become trees. What at mess I leave to follow.  ❞

Daughter, Smother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://who-are-you.forumactif.org/t44-melancholia
CRESCENT

☾ RÉINCARNATION : Wolfgang Amadeus Mozart (27 janvier 1756 Salzbourg-5 décembre 1791 (à 35 ans) Vienne)
☾ OCCUPATION : Etudiant en artistique - option photographie
☽ AVATAR : Gaspard Ulliel
☽ CRÉDITS : Mine
☽ MESSAGES : 29
☽ INCARNATION : 11/08/2014
☽ ÉTOILES : 33
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Dim 17 Aoû - 22:17

Je l'avais vu en plus à la première lecture du règlement. Ne me demande pas pourquoi à la seconde, il m'a échappé --' Merci de m'avoir prévenu **

_________________
When you try your best, but you don't succeed. When you get what you want, but not what you need. When you feel so tired, but you can't sleep. Stuck in reverse. When the tears comes stream and down your face. When you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. Could it be worse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



CE SOIR, J'AI LE MAL COEUR,
LE COEUR À LA LUNE.

☾ RÉINCARNATION : ASTRE CÉLESTE.
☾ OCCUPATION : ÉCLAIRER LA NUIT, RÉGULER VOTRE VIE.
☽ AVATAR : LA LUNE.
☽ MESSAGES : 184
☽ INCARNATION : 29/12/2012
☽ ÉTOILES : 390
MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   Lun 18 Aoû - 0:15

félicitations, petit dément
bienvenue chez les fous
Mon cher petit Mozart, tu es bien loin de ta douce France. Tu vis à présent dans une époque où la liberté règne. Je comprends que tu veuilles profiter de cette deuxième chance pour profiter de cette nouvelle opportunité que t'offre la vie. Toutefois, un peu de pitié pour notre petit Maximilien, arrête donc de lui faire perdre son identité.  hihi 

Maintenant que tu es validé, mon lapin. Tu vas pouvoir te mêler à la masse des autres fous de notre petit comté. Avant tout, si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à faire un passage du côté des demandes. Libre à toi alors de te tisser des liens avec ces spécimens, puis de répertorier vos folles aventures. Si toutefois tu dois t'absenter un moment, n'oublie pas de nous prévenir. N'hésite pas un instant à venir t'amuser dans le flood ou la chatbox. Enfin, si la moindre question te taraude, tu peux venir harceler le staff qui fera son possible pour ne pas te manger, haha. Bref, bon jeu parmi nous.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Max - Somewhere Only We Know   

Revenir en haut Aller en bas
 

Max - Somewhere Only We Know

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ WHERE IS YOUR IDENTITY ? :: Bienvenue à Tewkesbury-