Partagez | .
 

 ⊰ melancholia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GIBBOUS



L'É V I S C É R É E


☾ RÉINCARNATION : MARY JANE KELLY (1863 - 1888 )
☾ OCCUPATION : LYCÉENNE
☽ AVATAR : EMILY BROWNING
☽ CRÉDITS : AURELIE & TUMBLR
☽ MESSAGES : 602
☽ INCARNATION : 02/05/2013
☽ ÉTOILES : 658
MessageSujet: ⊰ melancholia    Mar 24 Juin - 22:58

CASSANDRE BLYTHE
NOM DE FAMILLE ☾ Blythe, quand tu le murmures, c'est comme si on entendait un serpent à sonnette siffler. Quand tu le dis à haute voix, par l'accentuation faite sur le début de ce nom, c'est comme si tu possédais un certain pouvoir, une certaine énergie. Cela représente bien la famille Blythe. Oui, derrière leurs déguisements, leurs sourires hypocrites, ils sont aussi sournois que des serpents. Mais, quand ils affichent leurs masques, on est alors émerveillés par la force qui émanent d'eux. Cassandre ? Oh non, mon pauvre ami, elle est bien loin de ressembler au dieu Janus, avec ses deux visages si opposés, contrairement au reste de sa famille. Non, Cassandre ressemblerait davantage à la petite poupée Blythe, inventée par la compagnie Kenner. Ce genre de petites choses fragiles et étranges. PRÉNOM(S) ☾ Le destin peut se montrer farceur, également odieux quand cela lui chante. Il fût décidé, parmi tous les prénoms qu'un petit bébé avec un sexe féminin pouvait porter, qu'elle s'appellerait Cassandre. Selon certaines interprétations de la mythologie grecque, Cassandre était celle qui apportait le malheur aux hommes. Néanmoins, c'est par un homme, ou plutôt par un Dieu, qu'elle connut son propre malheur. Par un refus, elle fût condamnée à ne jamais être crue. Et voilà que ce bien triste destin semble se répéter sur cette autre Cassandre. ÂGE ☾ Le temps s'écoule, les années passent, les choses changent et les êtres humains vieillissent. Cela a toujours été ainsi, et cela le restera très certainement toujours. Cassandre n'est plus un petit bébé, n'est plus une petite fille. C'est une adolescente qui vient d'atteindre l'âge adulte. Dix-huit ans. Cassandre ne comprend pas vraiment pourquoi à cet âge les choses peuvent brusquement changer. Pourquoi quand nous quittons notre dix-septième année d'existence, et que nous atteignons la dix-huitième, nous devenons des adultes ? Oui, pourquoi ? DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☾ Cassandre n'a pas vu grand-chose du monde. Elle espère alors, lorsqu'elle pourra voler de ses propres ailes, s'en aller loin, très loin. En effet, elle a ouvert la première fois ses yeux sur le monde un cinq août 1996 dans le petit hôpital de Tewkesbury. Elle est née et elle a grandi dans cette petite ville anglaise. Et malgré ses rêves d'évasions, elle est de plus en plus effrayée par l'idée de vieillir et de mourir à Tewkesbury., le soi-disant cœur de l'Angleterre. NATIONALITÉ ET ORIGINES ☾ Ses arrières grands-parents sont nés à Tewkesbury. Ses grands-parents sont nés à Tewkesbury. Ses parents sont nés à Tewkesbury. Et elle est également née à Tewkesbury. Pour dire cela de la manière la plus simple qui soit, elle est anglaise. Une véritable lady qui savoure une part de carrot cake avec une  cup of tea, au bord de la fenêtre, tout en regardant presque religieusement les gouttes de pluie s'écouler sur les vitres. So british. ORIENTATION SEXUELLE ☾ Il est difficile pour Cassandre de se donner une orientation sexuelle. Le problème est que la jeune fille souffre de génophobie, autrement dit la peur du sexe. Elle associe également les sentiments amoureux aux rapports sexuels. Elle n'arrive donc pas à savoir si elle possède une préférence ou non.  STATUT CIVIL ☾ Cassandre est génophobe, cela veut dire la peur du sexe mais, cela veut également dire l'impossibilité d'avoir une quelconque relation avec une personne. Elle est célibataire, et cela lui convient parfaitement. OCCUPATION ☾ Cassandre est à présent dans sa dernière année de lycée, et elle prépare son A-level. En tant que lycéenne, Cassandre a choisi pour son diplôme, les cinq matières suivantes : Anglais, peinture, français, littérature et civilisation, et enfin physique-chimie. Elle espère de tout cœur valider ces cinq matières dans le but d'entrer dans une prestigieuse université, très loin de Tewkesbury. CROYANCES RELIGIEUSES ☾ La famille Blythe vit dans une aversion de la religion. Il est vrai que les principes religieux ne pourraient pas convenir à une famille de serpents. Mais, Cassandre, c'est comme le vilain petit canard de la famille. C'est celle qui ne fait pas comme tout le monde. Cassandre n'est pas réellement croyante mais, elle trouve parfois un certain réconfort et une certaine harmonie dans les prières. OPINION POLITIQUE ☾ La famille Blythe sont très protecteurs des traditions et des us et coutumes de leur pays. C'est pourquoi la monarchie constitutionnelle qui gouverne l'Angleterre est quelque chose qu'il faut préserver, selon eux. De plus, ils soutiennent le parti conservateur depuis toujours. Encore une fois, Cassandre partage d'autres opinions. En effet, elle pense que la monarchie est quelque chose de révolue, et elle soutient, en secret, un parti républicain qui désire dissoudre la monarchie et instaurer une véritable république. Mais, pour éviter des représailles avec les membres de sa famille, elle se dit soutenir également le parti conservateur. CASIER JUDICIAIRE ☾ Cassandre est une jeune fille réservée, qui essaie de rester le plus loin possible des ennuis. Elle n'a donc pas de casier judiciaire. Elle a bien assez de choses à gérer comme ça. Mais, après tout, on ne sait jamais ce que le destin nous réserve, et celui-ci semble déterminé à ne pas laisser la jeune Blythe en paix. GROUPE ☾ Cassandre fait le même rêve depuis ses cinq ans. Un seul et même rêve, mais suffisant pour détruire une vie. Elle appartient donc au groupe Gibbous. Elle ne croit pas encore à la réincarnation, et elle pense juste que quelque chose ne tourne pas rond chez elle. Mais, une rencontre va bientôt bouleverser ses croyances et va la faire aller au stade supérieur.
TEMPS MODERNES
protectrice ☾ méfiante ☾ calme ☾ réfléchie ☾ patiente ☾ prudente ☾ maladroite ☾ charitable ☾ observatrice ☾ timide ☾ angoissée ☾ incertaine ☾ créative ☾ influençable ☾ réservée ☾ rêveuse ☾ attentive
Cassandre fait le même rêve depuis qu'elle a cinq ans. Ou plutôt un cauchemar. Elle est dans le corps d'une jeune femme aux cheveux blonds, elle est allongée sur un lit, qui se trouve dans une petite pièce sordide. Quand subitement, un homme se jette sur elle, lui arrache ses vêtements et la violente sexuellement. Puis il sort une arme blanche, et commence à la lacérer, alors qu'elle est toujours consciente. Cassandre se réveille toujours précipitamment, quand l'homme porte le coup fatal. Dès qu'on commence à démontrer des gestes romantiques à son égard, Cassandre a des nausées. Quand elle était petite, Cassandre avait brièvement parlé de son rêve à son enseignante. Celle-ci, inquiète pour l'enfant, suspecta le père de réaliser des attouchements sexuels sur la petite fille. Une enquête fût ouverte, et la famille Blythe connut l'enfer pendant quelques temps. Depuis ce jour, un certain malaise s'est installé entre les membres de la famille Blythe et Cassandre. Cassandre souffre de génophobie - la peur du sexe - dû à ses rêves. Son lieu préféré à Tewkesbury est le Roses Theatre. L'endroit idéal pour nourrir sa passion du cinéma.   Elle évite le plus possible le contact physique avec les autres. Cassandre est une élève brillante, qui a un bel avenir devant elle, disent souvent les professeurs à son égard. Toutefois, elle a des problèmes parfois à se concentrer, et il lui arrive souvent de somnoler en classe.   Cassandre est passionnée par l'art, le cinéma en particulier. C'est sa dernière année en tant que lycéenne, et elle doit rapidement faire un choix pour son avenir. Malheureusement, elle ne sait pas ce qu'elle veut faire. La chose dont elle est certaine, c'est qu'elle veut toucher au domaine cinématographique. Cassandre a l'impression de devoir toujours porter un masque face au monde. En effet, depuis l'affaire avec son père, elle ne veut plus être honnête avec les autres. Alors, elle préfère jouer le rôle d'une personne qu'elle n'est pas. La jeune femme est si maladroite, qu'elle est reconnue pour cela dans son lycée. On la surnomme même : Clumsy Cass.
TEMPS PASSÉS
rusée ☾ courageuse ☾ impulsive ☾ déterminée ☾ vaniteuse ☾ arriviste ☾ adroite ☾ curieuse ☾ indépendante ☾ téméraire ☾ joueuse ☾ provocante ☾ impatiente ☾ combative ☾ calculatrice ☾ sociable
Mary Jane Kelly avait une famille nombreuse. Sa mère mourut à sa naissance, et c'est son père qui se chargea de son éducation. Elle avait six frères, et se trouva être la cadette de la famille. Mary Jane était reconnue pour deux choses : Sa beauté et son alcoolisme. L'homme qu'elle considérait comme son confident a été son meurtrier. On ne pouvait pas faire plus sociable que Mary Jane. Elle avait énormément d'amis. Toutefois, à cause de son tempérament de feu, elle avait aussi ses ennemis. La prostituée était connue dans les mauvais quartiers de Londres pour être une alcoolique. Sous les effets de ce nectar néfaste, elle cherchait souvent les ennuis. Et, c'est à de nombreuses reprises qu'elle frôla la mort. Son corps en garde, d’ailleurs, de profondes cicatrices. Mary Jane cachait ses véritables sentiments aux yeux de tous. Car, elle comprit vite qu'on ne pouvait compter sur personne, à part sois-même dans ce monde impitoyable. A cette époque-là, Mary Jane était perçue en quelque sorte comme un leader dans la communauté des prostituées. Elle les protégeait comme le ferait une grande-sœur. C'est pourquoi elle exécrait de tout son cœur le terrifiant Jack l'éventreur. Il était difficile de cerner la personnalité de la jeune femme. Elle pouvait se comporter comme une femme-enfant le jour, et se comporter comme la pire des garces la nuit. Mary Jane aimait pousser à bout les gens qu'elle commençait à apprécier, afin de connaitre leurs limites. Mary Jane a une sorte de phobie envers les choses ou êtres qui ne sont pas "normaux".

NOM DE FAMILLE ☾ Avant d'être reconnue seulement pour être la dernière victime de Jack l'éventreur, cette femme était la fille d'un homme dénommé John Kelly. C'est de cet ouvrier métallurgiste que Mary Jane tient son nom de famille, bien évidemment. La jeune femme a été brièvement une Mary Jane Davies, mais son époux mourut peu de temps après leur mariage. Quand elle n'était encore qu'une enfant, Mary Jane aimait énormément sa famille. Mais, tout changea à l'âge adulte. Elle finit même par vouer une amère rancune envers celle-ci pour l'avoir abandonnée quand elle était dans le besoin. Toutefois, elle a toujours porté le nom Kelly avec la plus grande dignité. Oui, c'était un être complexe. PRÉNOM(S) ☾  La belle Kelly avait de nombreux pseudonymes. Mais, son véritable prénom était Mary Jane. Quand elle partit quelques temps en France dans les bras d'un amant fortuné, elle voulait qu'on l'appelle Marie Jeanette. Elle trouvait cela dès plus distingué. Ses amis aimaient bien la surnommer Ginger, parce qu'elle était certes blonde mais, au soleil ses cheveux révélaient des reflets roux. Dans le quartier de Whitechapel, elle était aussi connue comme Black Mary, quand elle abusait un peu trop de la boisson. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ☾ Avant de connaître une mort effroyable, Mary Jane a d'abord vu le jour. Elle est née le cinq octobre 1863 à Limerick en Irlande. Parait-il que l'automne de cette année-là était d'un froid effroyable, et que sa famille ne pensait pas qu'elle allait y survivre. Pourtant, elle tint bon. Si elle avait su son bien triste destin à ce moment-là, peut-être qu'elle ne se serait pas battue avec autant de ténacité. DATE ET LIEU DE DÉCÈS ☾ Mais, après tout, ce n'est pas sa venue au monde qui intéressa le monde, mais bien sa mort. On ne sait pas exactement quand ses yeux se fermèrent à jamais. Ce qu'on sait c'est qu'on retrouva son corps en lambeaux le neuf novembre 1888 à Londres en Angleterre. Ce fût un jour bien funeste pour beaucoup de londoniens. NATIONALITÉ ET ORIGINES ☾ Mary Jane est née et a grandi en Irlande. Elle est donc assurément irlandaise. Toutefois, quand son époux mourut quelques mois après leur union, Mary Jane partit avec son cousin vers Londres, pour tenter d'avoir une nouvelle vie. Malheureusement, ses espoirs furent vite réduits en cendres, et dut se résoudre à devenir une prostituée pour survivre. ORIENTATION SEXUELLE ☾ Mary Jane Kelly était quelqu'un d'assez discrète sur sa vie privée. Mais on pouvait être certain qu'elle était hétérosexuelle. On aurait pu penser que dû à sa profession, elle aurait fini par être dégoûtée des hommes. Mais, au contraire, elle aimait les hommes, car elle savait exactement comment les cerner et les contrôler. Et la chose qu'elle aimait le plus au monde, c'était de sentir qu'elle pouvait avoir le pouvoir. STATUT CIVIL À SA MORT ☾ C'est à seize ans que Mary Jane tomba amoureuse pour la première fois. Il s’appelait John Davies. Il n'était pas très beau mais, il était prêt à tout pour la jolie Mary Jane. Ils se marièrent très vite, elle tomba enceinte tout aussi rapidement. Malheureusement, le jeune Davies mourut quelques mois plus tard, lors d'une explosion dans une mine à Limerick. Mary Jane devint veuve et fit une fausse couche. Depuis son premier amour, elle n'eut de sentiments pour personne d'autre. ANCIENNE OCCUPATION ☾ Très jeune, Mary Jane se retrouva toute seule, seule face à un monde terriblement cruel. Elle comprit qu'elle devait oublier certains principes si elle voulait survivre. Elle décida d'être une prostituée à Whitechapel, afin de subvenir à ses besoins. CROYANCES RELIGIEUSES ☾ Mary Jane grandit parmi des traditions religieuses. Elle fût éduquée en tant que catholique. Et malgré ses mœurs légères et certainement indignes aux yeux des autres pratiquants, elle croyait en Dieu. Elle pensait qu'il était le seul être dans ce monde qui ne la jugeait pas et l'acceptait telle qu'elle était. Sa mort fût-elle une condamnation venant des cieux ? OPINION POLITIQUE ☾ Mary Jane ne comprenait rien à la politique. Elle n'avait donc aucune opinion à ce sujet. Car elle savait très bien que peu importait sous quel gouvernement elle vivait, sa misérable condition ne changerait jamais. Elle avait accepté de vivre dans un monde ampli d'injustices, et ne désirait pas se battre pour changer quoi que ce soit. CASIER JUDICIAIRE ☾ Mary Jane était une alcoolique assez connue dans les mauvais quartiers de Londres. Et sa forte consommation d'alcool lui faisait faire quelques petits délits parfois. Mais, rien de très méchant pour l'époque.
PRÉNOM ☾ Mes petits géniteurs m'ont donné comme prénom Alizée. J'aime plutôt bien mon prénom, c'est court, simple à écrire, et ça sonne pas trop mal. Bon après faut oublier que c'est aussi le prénom d'une chanteuse pas terrible - chacun ses goûts après - d'une marque de voiture, d'une bouteille d'eau, d'un hôtel, et d'une actrice de pornographie.  gnagna  PSEUDO ☾ Alizée, c'est le nom d'un vent chaud venant du sud, alors je ne me suis pas cassée la tête pour mon pseudo sur la toile, Windsouth est devenue une évidence. Bon, faut le dire, vent du sud en français c'est un peu moins stylé qu'en anglais.  perv  ÂGE ☾ Alors même si je ressemble à une fille de quatorze/quinze ans, j'ai apparemment dix-neuf ans quand je vérifie bien sur ma carte d'identité. Et dans quatre mois, j'aurai vingt ans... J'en frémis déjà, je ne veux pas grandir.    COMMENT T'ES ARRIVÉ ☾ Ah ça c'est une longue longue histoire. Alors en fait, c'était un soir d'hiver, il faisait très froid, la neige était dense... Non, en fait, la vérité qui va être carrément moins stylé, c'est que ce petit projet, bah j'en suis sa fondatrice. Du coup, voilà.    COMMENTAIRES ☾ Et si on partait, là, maintenant, tout de suite ? Pour faire quoi ? Roh tu le sais très bien.  perv FRÉQUENCE DE CONNEXION☾ Mais, ne t'inquiète pas mon lapin, je serai là souvent.   Parfois, j'aurai des périodes où je ne pourrai pas te dorloter autant que je le souhaite mais, la plupart du temps, je ferai tout mon possible pour être là pour toi. CODE DU RÈGLEMENT ☾ L'avantage d'être administratrice, c'est qu'on connait déjà le code. Allez, courage mon chaton, et cherche. AVATAR ☾ Elle est adorable, elle est jolie, elle s'appelle Emily Browning  CRÉDITS ☾ Je remercie tumblr, mon sex-friend préféré.


Dernière édition par Cassandre Blythe le Dim 10 Aoû - 19:07, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://who-are-you.forumactif.org/t44-melancholia
GIBBOUS



L'É V I S C É R É E


☾ RÉINCARNATION : MARY JANE KELLY (1863 - 1888 )
☾ OCCUPATION : LYCÉENNE
☽ AVATAR : EMILY BROWNING
☽ CRÉDITS : AURELIE & TUMBLR
☽ MESSAGES : 602
☽ INCARNATION : 02/05/2013
☽ ÉTOILES : 658
MessageSujet: Re: ⊰ melancholia    Mar 24 Juin - 23:14


La fleur sans saveurs.


Sale petite menteuse !  ❞ Je me souviens de ce moment comme si c'était hier. C'est toujours avant de me coucher que ce souvenir survient, comme pour me punir de ma faute, de mon égarement, de mon déshonneur envers ma famille. Comment oublier avec quelle rage mon père m'avait déclaré ces mots ? Comment pourrais-je, un jour, oublier la gifle qui suivie son accusation ? Le coup avait été rapide, soudain, et dès plus brutal. Mon corps frêle de petite fille de cinq ans n'avait d'ailleurs pas pu rester stoïque face à l'attaque de cette bête. Oui, je me souviens qu'à ce moment précis, je n'arrivais plus vraiment à discerner l'être qui se trouvait en face de moi. Un homme ou une bête enragée ? Non, je ne savais plus. Tout ce que je me demandais, c'était : Où était le père aimant ? Celui-là même qui me portait sur ses épaules pour me faire rire aux éclats, qui me murmurait des paroles rassurantes pour m'aider à m'endormir, et qui me souriait toujours avec le plus doux des sourires. Celui-ci n'était plus là, et ne revint plus jamais à vrai dire. L'homme qui me faisait face était rouge écarlate, les poings serrés, prêt à craquer à tout moment. J'étais terrifiée à l'idée qu'il puisse revenir à la charge, tout en pensant que mon corps ne pourrait pas résister à une seconde attaque. La petite fille que j'étais, tremblait de tout son corps, et elle avait posé sa petite main froide sur sa joue rougie et gonflée pour tenter d'apaiser la douleur. Le choc m'avait forcée à m'effondrer lamentablement sur le sol. Puis, les yeux rivés sur les chaussures à talons de ma mère, j'appelais à sa clémence : ❝ Maman ?  ❞ avais-je dit en la suppliant. Mais, ma mère ne connaissait pas la clémence. Ce qui est toujours le cas aujourd'hui, d'ailleurs. Je levais mes yeux noyés par mes larmes dans sa direction. Elle me toisa avec froideur pendant quelques secondes, puis elle détourna son attention de moi. Elle partit en direction de ma petite-sœur, de trois ans à cette époque-là, et se dirigea vers la sortie, l'enfant dans ses bras. ❝ Ne tarde pas trop, tu as une conférence demain matin.  ❞ avait-elle alors conseillé à mon père. Et elle quitta tout simplement la pièce, comme si je n'existais plus. Une erreur, une seule faute regrettable, scella mon sort pour toujours. ❝ Ne t'inquiète pas, j'en ai bientôt terminé.  ❞ Je me rappelle qu'en entendant cela, ma respiration était devenue subitement plus haletante et saccadée. Mon cœur s'était également lancé dans une symphonie irrépressible. Je m'agrippais au tapis de toutes mes forces d'enfant, pour tenter de trouver un semblant de paix dans ce contact. Mais, mes efforts furent réduits à néant quand je sentis mon père s'accroupir auprès de moi. Il prit mon visage du bout des doigts, tout en me forçant à le regarder dans les yeux. ❝ Comment as-tu pu faire ça à ta famille, Cassandre ?  ❞ avait-il murmuré douloureusement. ❝ Je... Nous te le pardonnerons jamais. Tu as beau être ma fille, ma chair et mon sang, pour moi, tu n'es plus qu'une petite menteuse. Une vilaine gamine qui a voulu me blesser. Nous blesser.  ❞ avait-il dit d'un ton cinglant, tout en me tenant plus fermement, jusqu'à me faire mal. ❝ Papa... Je...  ❞ Mais il me laissa pas le temps de présenter mes excuses. En effet, mon père se leva précipitamment en direction de la sortie du salon. Je me souviens comment cette pièce immense me terrifiait à ce moment précis. J'étais toute seule, abandonnée et brisée. Les larmes coulèrent le long de mes joues, ravivant la douleur sur la partie de mon visage encore endolorie par la gifle. Machinalement, je frottais ma joue en me remémorant cette affliction passée. Quelques années s'étaient écoulées depuis ce jour qui avait le parfum de la mélancolie. Mais, la souffrance ressentie ce jour-là ne s'était pas affaiblie. Au contraire, elle s'était répandue, au fil des années, comme une maladie épidémique. Je me tournais vers ma table de chevet pour regarder l'heure. Minuit, m'indiquait mon radio-réveil. Il fallait que je dorme, oui il le fallait. Mais, le sommeil ne rimait plus avec repos depuis bien longtemps. Terreur. Angoisse. Haine. Souffrance. Violence. Voilà les synonymes de ma narcose. De plus, si je désirais rejoindre les bras de Morphée, je devais également accepter de retrouver ses bras. Cet homme sans visage, aux bras longs et forts, qui maintenait mon corps, ou celui de boucle d'or, était devenu mon compagnon, ainsi que ma terreur nocturne. Il avait été l'étincelle qui avait réduit mon existence à n'être que cendres. Malgré ma hantise, tout ce rituel était devenu une habitude. Je décidais alors de fermer les yeux, de me blottir contre ma couette, et d'attendre avec crainte le sommeil. Il était là, il m'attendait patiemment, son poignard bien en main, prêt à mettre mon corps en lambeaux.





La fleur aux mille et une saveurs.


Hé ! Mais, c'est Black Mary ?  ❞ Quel surnom ridicule. ❝ Hé ! Black Mary !  ❞ Taisez-vous bande de pustules purulentes. Je continuais mon chemin, ma bouteille d’absinthe à la main, tout en prenant quelques gorgées de ce nectar néfaste et brulant. ❝ Ne nous ignore pas, Black Mary !  ❞ s'écria-t-elle, comme une pucelle émoustillée à l'idée de sa première fois. Ce qui était assez ironique venant de Polly, qui était la pute la plus ouverte de Whitechapel. ❝ Lâche-moi, demeurée !  ❞ avais-je crié, tout en la poussant pour qu'elle s'écarte de moi. L'intention y était mais, le résultat fût quelque peu différent. Certes, je m'étais écartée de ce pot de colle ambulant mais, par manque d'équilibre, je tombai lamentablement sur le sol. Et elles se mirent, alors, toutes à rire joyeusement. ❝ Bah alors ? On ne tient plus sur ses deux jambes, Mary Jane ?  ❞ minauda-t-elle, tout en balançant ses grosses fesses de droite à gauche, et inversement. Je lui lançai un regard furibond, lui faisant immédiatement comprendre qu'elle devait cesser ce petit jeu. Elle me tendit alors sa main pour m'aider à me relever. Malgré mes étourdissements et ma chute, ma bouteille n'avait rien. J'étais rassurée. J'étais sur le point d'enguirlander Polly, quand quelque chose d'autre attira mon attention : Le visage dépité de ma petite Long Liz. Je m'approchai d'elle, tout en lui prenant doucement sa main. ❝ Que se passe-t-il, ma petite Liz ?  ❞ demandais-je avec un air soucieux. ❝ Jack a encore frappé. Voilà ce qu'il y a !  ❞ avait répondu Polly. Quelle grande gueule, celle-ci. ❝ Tu ne devrais pas avoir peur de lui, ma belle.  ❞ disais-je à Long Liz, en lui caressant doucement la joue. ❝ C'est facile pour toi de dire ça... Tu n'as peur de rien, Mary Jane.  ❞ m'avait-elle répondu tristement. ❝ Et toi, tu ne devrais pas avoir peur de tout.  ❞ lui avais-je répliqué en souriant, tout en relevant son visage par le menton. Quand soudain, notre bon vieux Big Ben fit retentir ses cloches. Minuit. Je devrais rejoindre mon infirme. ❝ Je vais devoir y aller. J'ai un client.  ❞ leur avais-je dit, tout en récupérant ma bouteille d'absinthe, qui était restée intacte sur le sol. ❝ Tu ne devrais pas rentrer toute seule !  ❞ m'avait-elle conseillée, cette douce Liz. ❝ Elle a raison. ❞ avait renchéri ma discrète Kate Conway. ❝ Pourquoi ? Pour ce fameux Jack ? Ce parasite ? Cet asticot ? Ce minable ? Même notre petite Dark Annie me fait plus peur que lui. Sans offense, Annie.  ❞ avais-je dit avec un sourire moqueur, en faisant un clin d’œil à ma sombre Annie. ❝ Tu ne devrais pas rire du diable, Mary Jane !  ❞ s'était exclamée Liz. ❝ Ne sois donc pas si puritaine, ma Liz ! Qu'il vienne ce Jack, je l'attends avec grand plaisir.  ❞ avais-je dit avec un ton aguicheur, tout en remontant sensuellement ma robe. Polly et Dark Annie se mirent à rire mais, les deux autres restèrent silencieusement inquiètes. Et sur ces dernières paroles, je les quittai, ma bouteille toujours en main, pour aller vers ma chambre. Sans grande surprise, il était là. Il m'attendait patiemment, avec son air un peu ahuri, prêt à admirer ce qu'il ne pouvait acquérir.






Dernière édition par Cassandre Blythe le Dim 10 Aoû - 19:01, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://who-are-you.forumactif.org/t44-melancholia
avatarInvité

MessageSujet: Re: ⊰ melancholia    Mer 2 Juil - 7:06

mais c'est qu'elle est mignonne dis moi, j'la croquerai bien pour mon quatre-heures perv
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité

MessageSujet: Re: ⊰ melancholia    Mer 2 Juil - 9:38

ooooooh, mais va falloir qu'on fasse connaissance, tu veux être mon amie ?  haon  
Revenir en haut Aller en bas
GIBBOUS



L'É V I S C É R É E


☾ RÉINCARNATION : MARY JANE KELLY (1863 - 1888 )
☾ OCCUPATION : LYCÉENNE
☽ AVATAR : EMILY BROWNING
☽ CRÉDITS : AURELIE & TUMBLR
☽ MESSAGES : 602
☽ INCARNATION : 02/05/2013
☽ ÉTOILES : 658
MessageSujet: Re: ⊰ melancholia    Mer 2 Juil - 17:18

Attendez que je redevienne une prostituée digne de ce nom, j'irais faire ensuite un petit tour dans votre bureau, monsieur le maire.  hihi 

Owi owi une coupine, une coupine.   

_________________
❝ I should go now quietly, for my bones have found a place to lie down and sleep, where all my
layers can become reeds. All my limbs can become trees. What at mess I leave to follow.  ❞

Daughter, Smother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://who-are-you.forumactif.org/t44-melancholia
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ⊰ melancholia    

Revenir en haut Aller en bas
 

⊰ melancholia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ WHERE IS YOUR IDENTITY ? :: Bienvenue à Tewkesbury-